Historique

novembre 26, 2013

Histoire du Systema

L’art martial “à la Russe” date du 10ème siècle.
Tout au long de l’histoire de ce pays immense, la Russie a été contrainte de repousser les envahisseurs venus du nord, du sud, de l’est et de l’ouest. Chacun de ces attaquants possédait un style distinctif de combat et d’armement. Les batailles se tenaient sur des terrains variés, durant l’hiver glacial ou la chaleur étouffante de l’été, alors que les russes étaient souvent en grande infériorité numérique devant les forces ennemies. C’est pourquoi les guerriers russes ont acquis un style combinant esprit fort et tactiques innovantes et adaptables, mais aussi pratiques, meurtrières et efficaces en face d’ennemis de tout bord et de circonstances changeantes. Ce style était naturel et libre, n’obéissant à aucune règle stricte, à aucune structure rigide ou limitation (sauf morales). Toutes ces tactiques étaient basées sur les réactions instinctives et les forces de chacun, spécialement conçues pour un apprentissage rapide. Quand les communistes arrivèrent au pouvoir en 1917, ils éradiquèrent toute tradition nationale. Ces pratiques issues d’un art ancestral du combat furent alors sévèrement réprimées. Mais, dans le même temps, les autorités réalisèrent que ce système original de combat était exploitable et dévastateur, et il fut alors réservé aux Forces d’Opérations Spéciales.
Source : http://www.russianmartialart.com – Histoire 

Philosophie du Systema

 

L’art martial russe n’est pas baptisé SYSTEMA sans raison. C’est un ensemble complet de concepts et de composantes d’enseignement, qui a vocation à améliorer la vie de chacun. Acquérir la maîtrise de cet art martial est un moyen pour développer les sept systèmes physiologiques du corps et les trois niveaux de compétences humaines : le niveau physique, le niveau psychologique et le niveau spirituel. Le Systema a également un autre nom, “poznai sebia” (Connais-toi toi-même). Que signifie exactement la connaissance de soi ? Il ne s’agit pas seulement de connaître ses forces et ses faiblesses, ce qui est déjà certes intéressant, mais trop superficiel. L’entraînement au Systema permet aussi de mesurer exactement ses limites – de réaliser la mesure de notre fierté et de notre faiblesse. Il permet d’acquérir une véritable force mentale, issue de l’humilité et de la compréhension claire de la finalité de notre existence. Le Systema russe est profondément ancré dans la foi chrétienne orthodoxe, dans la croyance en une finalité ultime à tout ce qui nous arrive, en bien ou en mal. Il s’agit donc d’obtenir les meilleures conditions possibles pour que chacun progresse dans la connaissance de soi. L’objectif d’un bon entraînement de Systema est similaire : il crée un environnement propice afin que le participant puisse se réaliser dans la pleine mesure de ses possibilités à chaque instant. Mikhail Ryabko accueille souvent les débutants avec ces termes : “Sois bon, et le reste suivra ». Le Systema fournit en effet un moyen simple et clair pour aider chacun à choisir et à suivre le bon chemin.
Source : http://www.russianmartialart.com – Philosophie